La rentrée du CNLL et feuille de route 2019-2020

  • 25 Septembre 2019
feuilleroute3.jpg

Le CNLL annonce un changement de gouvernance et sa feuille de route pour 2019-2020

A l’occasion d’un renouvellement de la gouvernance du CNLL, de nouveaux axes d’action ont été définis, renforçant notamment la dimension européenne des actions menées par l’association.

Paris, France, le 9 octobre 2019 - Le CNLL (Union des Entreprises du Logiciel Libre et du Numérique Ouvert) annonce un changement de gouvernance. Philippe Montarges, qui occupait la fonction de co-président depuis 2015, a pris la présidence du Hub Open Source de Systematic Paris-Région. Il est remplacé à la co-présidence du CNLL par Pierre Baudracco, président de BlueMind et acteur engagé de l'écosystème Open Source Français.

Cette nouvelle gouvernance est l'occasion de réaffirmer les engagements du CNLL en faveur de l'innovation et de la compétitivité de la filière du logiciel libre en France et en Europe. Une nouvelle feuille de route vient d'être adoptée pour réaliser ces ambitions :

  • Promotion et développement économique de la filière et de ses acteurs ;
  • Production d’études et prises de position ;
  • Relations avec le gouvernement, la DINSIC, le Syntec, le CIGREF, etc. et avec les autres acteurs de l’écosystème du libre et du numérique ;
  • Collaboration et coopération avec les organisations Open Source internationales et en particulier européennes.

"Le contexte actuel est celui d'une guerre commerciale et économique," explique Pierre Baudracco. "Nous ne pouvons pas nous contenter d'être une "colonie numérique". L'extraterritorialité de lois telles que le Cloud Act, la trop forte dépendance des sociétés et organisations françaises à certains acteurs tout puissants, la valeur exponentielle de la data et les scandales qu'elle suscite sont autant de signes qu'il est grand temps de reprendre le pouvoir sur notre numérique et l'Open Source est un atout important pour y parvenir ."

"A l'heure où les institutions européennes se tournent résolument vers l'open source, le CNLL continue de se structurer, avec ses partenaires européens, pour répondre à ces enjeux de souveraineté et de compétitivité," déclare Stéfane Fermigier, co-président du CNLL. "Les enjeux de politique publique et de politique industrielle sont énormes, le CNLL est mobilisé pour faire entendre la voix de la filière du logiciel libre au sein des institutions concernées."

La feuille de route répond à ces enjeux, avec des engagements forts en faveur de l'indépendance et de la souveraineté numérique de la France et de l'Europe, via le développement des acteurs Open Source professionnels et la collaboration avec les différents écosystèmes régionaux, nationaux, internationaux ou institutionnels de la filière. L'accent sera mis sur la contribution et la coopération du plus grand nombre afin d'élargir le rayonnement des actions menées.

Le CNLL sera présent au Paris Open Source Summit 2019 le 10 & 11 décembre 2019 avec l'organisation d'un village dédié aux membres (une quinzaine de sociétés seront présentes), central dans l'exposition. N'hésitez pas à participer au village ou à venir rencontrer les responsables du CNLL.

A propos du CNLL Le CNLL, Union des Entreprises du Logiciel Libre et du Numérique Ouvert, est l’instance représentative de la filière du logiciel libre en France. Issu du groupement de 12 clusters régionaux, il représente plus de 300 entreprises “pure players” (spécialisées ou avec une activité significative dans le logiciel libre et l’open source): éditeurs, intégrateurs, sociétés de conseil, etc. Il assure la promotion de l´écosystème professionnel du logiciel libre, de son offre de logiciels et de services, de ses atouts spécifiques, et de ses besoins, notamment en termes d’emploi et de formation. Il permet à la communauté des acteurs de la filière d’échanger et de travailler ensemble au développement du marché, dans le respect de valeurs communes. Visitez : http://www.cnll.fr/

Contacts

Catherine Nuel – catherine.nuel@cnll.fr

Pierre Baudracco – pierre.baudracco@bluemind.com

Stéphane Fermigier - sf@fermigier.com

Téléchargez le communiqué (PDF).