Actualité du CNLL

France – Allemagne : Feuille de route commune pour les entreprises open source

12 juin 2013

A l’occasion de Linux Tag, le CNLL, confédération représentative des entreprises du logiciel libre en France, et l’OSBA, l’association allemande des entreprises intervenant dans l’open source, ont tissé des liens, décidé d'une feuille de route commune, des concertations régulières, et des demandes partagées.

En matière de logiciel libre, comme dans un nombre croissant de domaines, un grand nombre d’enjeux se situent à l’échelon européen. C’est pourquoi le CNLL souhaite travailler certains dossiers de manière coordonnée avec des associations comparables d’autres grands pays européens.

Les 22 et 23 mai dernier se tenait à Berlin les Linux Tag, un des grands événements européens, témoignant de la dynamique de l’open source, tant des communautés que des entreprises. Cette année, Linux Tag était articulé avec un événement plus spécifiquement dédié aux entreprises, l’Open IT Summit, qui était organisé par l’Open Software Business Alliance.

L’OSBA est l’association réunissant les entreprises allemandes, de toutes tailles, intervenant sur le marché de l’open source. Ses membres incluent des éditeurs, des prestataires, de grands acteurs IT, ainsi que de grandes entreprises utilisatrices. Son président est Peter Ganten, qui est par ailleurs le fondateur et dirigeant de la société Univention.

Cette année, l’OSBA avait invité le CNLL, à visiter Linux Tag et participer à l’Open IT Summit. Une délégation d’entreprises du GTLL du pôle Systematic était également présente, accompagnée par les correspondants d’UbiFrance.

A cette occasion, le CNLL et l’OSBA ont décidé de maintenir un contact régulier. Peter Ganten a proposé que les deux associations travaillent ensemble pour élaborer une liste commune de demandes, visant spécifiquement le niveau européen, et qui pourraient être partagées et défendues par les associations d'entreprises open source d'autres pays. Ces travaux seront basés à la fois sur les propositions de l'OSBA et sur les 10 propositions du CNLL, qui ont déjà d'importantes convergences.

Les deux associations ont décidé également d’être chacune un point d’entrée dans son pays, afin de permettre en particulier aux éditeurs open source en recherche de nouveaux marchés de trouver des intégrateurs de l’autre côté du Rhin.

Même s'il n’y a pas, en Allemagne, un engagement des pouvoirs publics équivalent à celui du Royaume-Uni, de l’Italie, ou de la France, certains länders, tels le Bade-Würtemberg, ont une politique volontariste en la matière, de même que plusieurs grandes villes, inspirées par Munich, qui a achevé avec succès la migration de 18000 postes de travail vers Linux et la suite Libre Office.

A propos de l'OSBA http://osb-alliance.de/

L'Open Source Business Alliance est, avec plus de 190 membres, le plus grand réseau d'entreprises et d'organisations développant ou utilisant du logiciel open source en Allemagne. La mission de l'OSB Alliance est de contribuer à la réussite du logiciel open source et des autres formes de collaboration ouverte. En particulier, l'interopérabilité entre différents systèmes open source et du logiciel propriétaire tiennent une place importante. L'Open Source Business Alliance a son siège à Stuttgart et son président est Peter H. Ganten.

A propos du CNLL http://www.cnll.fr

Le Conseil National du Logiciel Libre est l´instance représentative, au niveau national, des associations et groupements d´entreprises du logiciel libre en France. Le CNLL représente 13 associations et groupements, et par leur intermédiaire plus de 300 entreprises françaises spécialisées ou avec une activité significative dans le logiciel libre. Le CNLL a pour principale mission de représenter l´écosystème du logiciel libre auprès des pouvoirs publics et des organisations nationales et internationales existantes.